Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2006 3 01 /03 /mars /2006 23:54

Le déménagement constitue une sorte de bouleversement mental, voire, pour certains, une péreuve traumatisante. Voici comment interpréter et gérer au mieux cette peur du changement.

 

Résistance au changement

 

Selon une étude de psychiatres américains, le déménagement arriverait en quatrième position sur léchelle de Richter du stress, juste après le deuil, le mariage et le divorce. Pourquoi cet événement crée-t-il un tel "déménagement" dans les esprits ? Parce que changer de lieu ramène à la rupture originelle, disent les psys : le moment où l'on quitte le ventre sécurisant de sa mère pour affronter l'inconnu. Cette perte des repères habituels entraîne une surprenante confusion mentale temporaire...

 

Des souvenirs dans des cartons

 

Changer de chez-soi est toujours une épreuve d'abandon : d'objets, de murs, de quartier, de voisins... dont on sort toujours fatigué, quelquefois sans proportion avec les efforts fournis. Lorsque l'on fait ses cartons, ce ne sont pas seulement des papiers et des vêtements que l'on se met à trier, mais ce qu'ils représentent dans notre vie. C'est aussi une épreuve terrible que de se décider de conserver ou de jeter... Autant de gestes suscitant une appréhension, une hiérarchisation de ces bouts d'existence que l'on va revivre.

 

Déménager "sans douleur"

 

Organisation. Réaliser avant le "décollage" une "check-list" comprenant les numéros et le contenu de chaque carton. Noter sur chacun le nom des pièces du nouveau lieu où ils devront être disposés. Vêtements. Les disposer sur des cintres par cinq ou six, entourés d'un grand élastique et les glisser dans une housse réalisée dans un sac-poubelle. Mobilier. Eviter les bataille de tiroirs. les scotcher, ou mieux, les retirer. Les meubles n'en seront que moins lourds et les tiroirs pourront servir de contenants supplémentaires. Vaisselle. L'emballer avec le linge. Une serviette de bain au fond du carton, des serviettes à main ou autres entre les piles de vaisselle sont préférables au papier journal, peu résistant et salissant. Outil informatique. Archiver et conserver une sauvegarde des documents importants. Etiqueter éventuellement les différents câbles. Et si le déménagement a lieu dans le froid, attendre que l'ordinateur retrouve sa température normale avant de le rallumer. Et aussi. Prévoir pizzas, sandwichs, boissons, essuie-tout, gants, musique... pour un déménagement dans la bonne humeur.

 

La maison, un corps en mouvement

 

Selon des recherches en urbanisme, les villes semblent avoir été sopontanément bâties d'après le modèle du corps humain et ses fonctions, comme si les habitants y avaient projeté leur représentation. Casablanca par exemple possède ainsi son centre névralgique, un coeur et un cerveau où sont censés avoir lieu les activités de décision, deux poumons constitués par les deux parcs de la Ligue arabe. L'analogie avec les connections nerveuses et vasculaires est aussi possible avec ses grandes artères : Mohammed V, Zerktouni... Il en est de même pour la maison. Comme dans un corps, ses activités sont développées dans des lieux déterminés. Elles sont d'ailleurs rattachées à des fonctions corporelles précises : alimentation, sexualité, sommeil.... Des fonctions qui ont bien sûr une influence sur l'agencement de l'espace. La maison est aussi ce lieud'émotions fortes et de liens familiaux. lors d'un déménagement, tout ce réconfort et cette sécurité que procure la maison sont mis en branle. Considérer l'inconscient de la maison ? Une invitation sans doute à envisager sous un regard nouveau la construction de l'habitation, l'héritage, la vente, l'achat... et bien sûr le déménagement et la souffrance due à la perte du logis...

 

Yann Barte, Maison du Maroc, mars 2006

Partager cet article

Repost 0
Published by Yann Barte, dans MAISON DU MAROC, mars 2006 - dans Société
commenter cet article

commentaires